Alain Bujak est photographe et auteur de récits documentaires.

La rencontre et l'écoute sont le préalable à ses projets. Un travail qui prend différentes formes, avec des commandes, des séries de photographies, des récits graphiques en collaboration avec des dessinateurs, ou la réalisation d'objets multimédias.

​Il est contributeur Gallimard (Douze millions de romans possibles, Gallimard, 2020), et ses récits graphiques "Le Tirailleur", "Kerosène" et "L'eau Vive"sont édités chez Futuropolis.

Attaché à la pratique de la photographie argentique, Alain Bujak est aussi tireur noir et blanc. Il a appris le métier à la galerie Camera Obscura, et l'Atelier demi-teinte, à Paris, où des photographes renommés lui ont confié la réalisation de leurs tirages d'exposition, et le développement de leurs films (Michael Kenna, Lucien Hervé, Paolo Roversi, Françoise Huguier, Pierre-Olivier Deschamps). Il exerce encore cette activité.

Livres

     «L'Eau Vive», récit graphique (histoire du combat de Serre de la Fare), éditions Futuropolis

     «La Loire, balade le long du fleuve sauvage», textes et photographies, éditions Edilarge/Ouest-France

     «Douze millions de Romans Mille est un romans possibles, photographies, livre collectif, éditions Gallimard

     «Kérosène», récit graphique, éditions Futuropolis

     «Le tirailleur», récit graphique, éditions Futuropolis

     «Sapeurs pompiers, le secours au quotidien», textes et photographies, éditions Edilarge/Ouest-France

     «Vivre l'hôpital», photographies, commande Centre Hospitalier de Dreux, éditions Linéa Pica

Expositions

     Exposition collective de photographies «Regards de Loire», organisée par la Mission Val de Loire Unesco, au Musée du             Château, à Tours, 2020

     Invité à l'exposition d'Emmanuel Guibert, «Biographies dessinées», à l'Académie des Beaux Arts de Paris 2020

     Exposition Collective à L'institut international de la bande dessinée de Bruxelles , pour «l'Eau Vive», 2020

     Musée le Compa, Chartres, 2020 «Regards sur l'agriculture numérique», 2017 «Images paysages»

© Alain Bujak