© Alain Bujak

Projet en cours/L'eau vive/Serre de la Fare

 

Il y a trente ans, une poignée d'habitants du coin, d'amoureux de la nature, vite surnomés "les indiens", se sont opposés à la construction d'un barrage dans la haute vallée de la Loire.

Pendant cinq ans, été comme hiver, d'abord sous une simple tente, ensuite dans "la cabane de la Loire", ils ont occupé pacifiquement le site de Serre de la Fare où l'immense mur de béton devait être construit. Ils créent le Comité SOS Loire Vivante, étayent leur opposition sur les plans juridiques, scientifiques et médiatiques. Ce combat écologique, méconnu du grand public, est pourtant l'un des premiers remporté en France. Trente ans après, j'ai voulu rencontré ceux qui avait combattu, et découvrir avec eux, ce site naturel exceptionnel. Un combat raconté sous la forme d'un récit graphique, à paraître chez Futuropolis, en collaboration avec le dessinateur Damien Roudeau.